Rapport anonyme complet du voyage à Paris d’Hector (Henri Voisin) et de Émile (Edmond Amar) les 16, 17, 18 et 19 février pour rencontrer leurs supérieurs. 

Il s’agit d’un des documents les plus intéressants du Fonds Voisin car il révèle que la DGER essaya au moins deux fois de porter Mgr Adam à Paris, mais que celui-ci ne se présenta jamais à la frontière comme prévu. La responsabilité de ces échecs est attribuée à l’attaché militaire (français en Suisse, évidemment).

Il faut encore remarquer la veine anticommuniste du rapport qui porte son auteur à présenter comme communiste le chef partisan Tito (Celestino Perron), qui était au contraire responsable d’une bande autonome, crée par contrecarrer l’action de la bande communiste d’Emile Lexert, et à souligner le fait que Marcel Vaser était un ancien élève des Frères Maristes, connus par leur position anticommuniste. Ces détails révèlent le poids de l’orientation anticommuniste à l’intérieur de la DGER à cause de la position personnelle du colonel Passy qui dut subir après la guerre un procès suite aux accusations du parti communiste français, qui voyait justement en lui un fier adversaire. 

Un deuxième, important élément est fourni par la description de René Willien, considéré un informateur mercenaire qui pouvait facilement être acheté. 

Encore, les références à (Eugenio) Dugoni et au « major Blanc » (Auguste Adam) démontrent l’intérêt français envers les anti-annexionnistes, mais aussi le rôle de l’Angleterre dans l’affaire, vu que Suzanne (Soustelle) « réclame télégraphiquement à Londres le déplacement du major Blanc ».

Enfin, ce rapport démontre comme le mouvement annexionniste ne fut pas soutenu par le pouvoir central, au moins au début. En effet, le rédacteur du rapport souligne le ton « agressif et souvent persiffleur » du colonel  Servais et son  jugement général sur le voyage à Paris est résumé dans la phrase « On sent que maintenant la question commence à être étudiée avec sérieux » : évidemment, au commencement, la direction de la DGER n’attribua pas assez d’importance à l’action de Voisin et de ses compagnons, laissant trop de place à l’ « autre partie », laquelle « déployait une grande activité et marquait des points ». 

 

Lieu :

date : 20 février 1945

Auteur : 

Destinataire : 

Description : deux pages dactylographiées + plusieurs annotations manuscrites

 

 

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Full screenExit full screen
Slider