Twitter
News

20 janvier 2018

Conosciamo davvero Chanoux...

Conosciamo davvero Chanoux...

Un débat sur la figure d'Émile Chanoux qui réunit Alessandro Celi, Paolo Momigliano Levi et Elio Riccarand. A ne pas rater

5 novembre 2017

La Valle d'Aosta, Emile Chanoux e la ...

La Valle d'Aosta, Emile Chanoux e la ...

Participez nombreux à notre prochaine conférence à Valtournenche

journée d'études SISSCO

journée d'études SISSCO

La Fondation a participé aux journée d'études SISSCO

André-Louis Sanguin
André-Louis Sanguin est un géographe français et canadien, né le 23 mars 1945 à Rouen (Seine-Maritime).
Il a été successivement professeur à l’Université du Québec à Chicoutimi (1970-1983), à l’Université du Québec à Montréal (1983-1986), à l’Université d’Angers (1986-1998), puis à l’Université de Paris IV-Sorbonne (1998-2008). Il collabore avec l’Università Telematica delle Scienze Umane Niccolo Cusano à Rome et avec le Collège d’Etudes Fédéralistes à Aoste.
Il a enseigné à titre de professeur invité dans plusieurs universités étrangères : Genève, Torun, Ljubljana, Tartu, Zadar, Sarajevo, Trieste, Saint-Pétersbourg, Belgrade.
Il a été Président de la Commission Epistémologie et Histoire de la Géographie puis Président de la Commission de Géographie Politique au sein du Comité National Français de Géographie. De 2004 à 2007, il a présidé la Commission de Géographie Politique de l’Union Géographique Internationale.
Se situant dans la mouvance scientifique d’André Siegfried (1875-1959) et de Jean Gottmann (1915-1994), il a réintroduit la géographie politique en France comme discipline universitaire autonome. Son itinéraire intellectuel l’a amené à défricher des thèmes qui n’avaient pas été abordés dans la géographie française : minorités ethniques, coopérations transfrontalières et eurorégions, micro-Etats, fédéralisme, insularités, mers et océans, frontières maritimes. Les guerres post-yougoslaves l’ont poussé à s’attarder sur le concept inédit de géographie de la guerre et de la paix, à travers des recherches de terrain effectuées en Slovénie, en Croatie, en Bosnie (notamment à Sarajevo, à Srebrenica et à Gorazde), au Kosovo et en Macédoine, avant et après les Accords de Paix de Dayton (1995).
Parallèlement à la géographie politique, l’histoire de la pensée géographique constitue le second axe de ses recherches et publications. A ce titre, il a publié les biographies de Paul Vidal de la Blache et d’André Siegfried ainsi que des analyses sur les idées géographiques de grandes figures disparues comme Copernic, Kant, Ratzel, Reclus, Anoutchine, Gottmann. Il travaille sur une histoire et une théorie de la géographie politique. Les dimensions géographiques de la Bible, thème quasi inconnu parmi les géographies francophones, font l’objet de ses investigations de terrain les plus récentes tant en Israël que dans les pays mitoyens.
 
Dernières publications:
André Siegfried
ANDRÉ SIEGFRIED
Un visionnaire humaniste entre géographie et politique
André Siegfried, de l'Académie française, fut une personnalité scientifique renommée des IIIe et IVe Républiques. Professeur aux "Sciences Po" et au Collège de France, il développa une oeuvre considérable dont certains titres demeurent des classiques incontournables. Il était, dans ses analyses, à la fois géographe, moraliste, politologue, économiste, historien, publiciste, sociologue et essayiste. Visionnaire, il a su pressentir les grands changements du monde, et a su comprendre les étrangers dans leurs caractéristiques spécifiques.
Dictionnaire de l'espace politique
Dictionnaire de l'espace politique
Dictionnaire dirigé par Stéphane Rosière, professeur à l’université de Reims, avec la collaboration de Michel Bussy, professeur à l’université de Rouen, Gérard Dussouy, professeur à l’université de Bordeaux 4, André-Louis Sanguin, professeur honoraire à l’université de Paris 4 – Sorbonne.
Ce dictionnaire présente les concepts nécessaires pour mener des analyses en géographie politique ou en géopolitique, ainsi que les notions communes aux sciences sociales et politiques sont éclairées par ces deux démarches.
L’ouvrage s’adresse, à tous ceux qui, des sciences politiques aux Relations Internationales, de l’urbanisme à la stratégie, sont impliqués dans une réflexion mêlant espace et politique.
Cherchant à dépasser les clivages et les écoles et à englober plusieurs approches, il intègre cinq grands types de termes :
• notions liées aux acteurs et à la territorialité
• concepts communs à toutes les sciences
• mots de la géographie classique
• mots du cadre politique
• termes géopolitiques
• 400 entrées
• un riche réseau de renvois  
• bibliographies par article